Internet Pin Company

Une boutique de pins inventive ravive les icônes oubliées du monde informatique 

Un e-shop de pins au XXIème siècle “pour les aventuriers des temps modems”, c’est le projet étonnant d’Emiland de Cubber. Après avoir découvert par hasard la collection de ses parents, il a fait des pins une affaire personnelle, en particulier quand ils sont issus de l’imagerie du monde de l’informatique. Il s’amuse du décalage entre l’objet et son sujet : “ le déclin des épinglettes dorées coïncide à peu près avec l’arrivée des fournisseurs d’accès”, explique-t-il. Depuis 2018, il perpétue la collection sur Internet Pin Company, généreux catalogue de pins chinés ici et là. On y trouve bien-sûr les logos des années 80-90 des incontournables comme Microsoft ou IBM, et d’autres comme Gemini ou Tetratek, inconnues ou disparues. Des trouvailles parfois particulièrement rares, comme le mythique logo arc-en-ciel d’Apple disponible en 3 exemplaires seulement, vendues à des prix ne dépassant pas les 25€. 

« Canon Globe », pin’s vintage de 1988 en émail disponible en 1 exemplaire.
« Retired Floppy », Pin’s produit par Internet Pin Company et créé en collaboration avec Guillaume Kurkdjian.

 

En plus des pin’s dénichés aux puces ou sur Le Bon Coin, Internet Pin Company recèle aussi une panoplie de créations originales dédiées à la culture web d’antan : disquettes, colline verdoyante et minitel… Des petits objets de design à fort caractère, qui ont chacun droit à leur storytelling tordant sur le site. Ces pins sont conçus en collaboration avec des créatifs comme l’illustrateur bordelais Freak City, les designers Guillaume Kurkdjian et Benjamin Guedj, le typographe Matthieu Verlaine ou l’agence Datagif pour n’en citer que quelques-uns. Les pins sont disponibles sur internetpin.co ou à la galerie Maison Tangible pour les créations originales. Une collection réjouissante à découvrir et collectionner en guise d’hommage ému aux débuts d’Internet. 

Internet appartient à tout le monde et personne à la fois. Cela ouvre des possibilités infinies d’un point de vue graphique, et chacune de nos collaborations permet à des designers de donner leur vision d’Internet.

« Commodore Monster », Pin’s neuf produit par Internet Pin Company et créé en collaboration avec l’illustrateur bordelais Freak City.

 

« Smile », pin’s neuf produit par Internet Pin Company et créé en collaboration avec Datagif.
« Script », pin’s neuf produit par Internet Pin Company et créé en collaboration avec Matthieu Verlaine.

Journal Erratum
Précédent
Errratum